Tout savoir sur le marché de l’antiquité

Les commerçants d’antiquités se sont spécialisés pour revendre rentablement la grande diversité des marchandises et des objets anciens. Mais comment est né le marché de l’antiquité ? Qui sont ses acteurs ? Et qui est la nouvelle clientèle de ce marché ? Suivez cet article pour répondre à toutes ces questions !

Naissance du marché de l’antiquité

Une antiquité est un objet qui date de plus de cent ans. Celle-ci prétend avoir un côté artistique et possède une valeur esthétique. Parmi les ventes des antiquaires, on peut également citer quelques objets design comme ceux des œuvres d’art contemporain de la seconde moitié du XXe siècle ou ceux des années 70. Une antique était historiquement une aperçue de la période de l’Antiquité. Le nom de curiosités a été ensuite pris par les objets anciens, rares et précieux.

A lire également : Pourquoi passer au vélo électrique sur Paris ?

Les musées et les riches amateurs sont les seuls à avoir rechercher l’objet de meuble ancien ou d’art avant le milieu du XIXe siècle. Ces connaisseurs disposaient leurs découvertes dans les cabinets de curiosités. A cette époque, il n’y avait que peu d’antiquaires.

C’est vers le milieu du XIXe siècle que le commerce d’antiquité s’amplifie avec une production de masse. De nouveaux métiers apparaissent afin de recycler et écouler des objets de seconde main. Le biffin et le chiffonnier revendent par exemple les vieux chiffons, le bouquiniste reprend les livres, l’antiquaire et les brocanteurs offrent des antiquités, le fripier vend les vieux habits, ….

A lire en complément : Quel est le meilleur site de rencontre pour vous ?

Quelques acteurs du marché de l’antiquité

Voici quelques acteurs du marché de l’antiquité :

Le brocanteur

Le brocanteur est un commerçant qui achète des marchandises ou des objets d’occasion et les revend après. Si une famille se débarrasse des biens de l’un des siens après son décès, celui-ci sera ravi de les prendre. Souvent, son stand correspond à un bazar composé d’un bric-à-brac de moindre valeur et d’objets anciens. Les trouvailles du brocanteur sont transportées dans sa camionnette jusqu’à sa propre boutique. Ceux-ci sont stockés, réparés, triés et vendus dans cette dernière.

L’antiquaire

L’antiquaire est un revendeur de bijoux, de vaisselles, d’armes, de meubles anciens, …. Celui-ci ne choisit que des objets de qualité âgés de plus de 100 ans et qui ont une véritable valeur esthétique et artistique. Une bonne connaissance des arts est importante dans le métier d’antiquaire pour décrire convenablement un objet, découvrir son origine et estimer sa valeur. Avant de proposer leurs objets à la vente, les antiquaires les font restaurer. Ainsi, pour les ébénistes, ils sont des grands pourvoyeurs de travail.

Par ailleurs, si vous êtes à la recherche d’une boutique d’antiquité sur Internet, choisissez Antikeo, antiquaire en ligne !

La vente chez l’antiquaire

Une passe difficile est connue par les antiquaires car la fréquentation en boutique ou en galerie est devenue de moins en moins importante. Néanmoins, avec l’arrivée des nouvelles clientèles étrangères, la qualité des visiteurs s’optimise avec un meilleur taux de transformation.

Sur Internet, les cartes sont redistribuées par la forte croissance des ventes d’antiquités. Une facilité d’accès aux objets d’arts et une nouvelle clientèle est apportée par ce puissant outil.

La nouvelle clientèle du marché de l’antiquité

La nouvelle clientèle du marché de l’antiquité vient désormais à l’autre bout du monde. Il s’agit principalement de la Chine. En effet, de plus en plus de collectionneurs et chineurs sont séduits par les objets d’antiquité.