Les chaussures de sécurité sont-elles obligatoires sur un chantier ?

Les chaussures de sécurité sont-elles obligatoires sur un chantier

Les statistiques démontrent la survenue d’un grand nombre d’accidents sur les chantiers. C’est pour cela que de nombreuses mesures protectrices sont prises, et celles-ci prennent en compte un code vestimentaire à suivre sur ces lieux de travail. Si le port obligatoire du casque sur un chantier est bien accepté par tous, celui des chaussures de sécurité demeure encore une interrogation.

Faut-il obligatoirement porter des chaussures de sécurité sur un chantier ? Après un point sur la réglementation en vigueur en termes de port de chaussures de sécurité, découvrez les astuces pour faire un bon choix.

A voir aussi : Quels sont les horaires du 3244 ?

Port obligatoire de chaussures de sécurité sur un chantier : que dit la législation ?

Le Code du travail a une définition bien précise des équipements de protection individuelle (EPI) dont font partie les chaussures de sécurité. La législation stipule que les employeurs ont l’obligation d’équiper ses employés pour assurer leur sécurité.

Ils doivent également vérifier le respect de l’utilisation ou du port de ces EPI sur un lieu de travail donné. Qu’il s’agisse de paires de chaussures de sécurité acquises chez Modyf.fr ou ailleurs, il y a des obligations auxquelles les employeurs ainsi que les employés ne peuvent déroger.

A découvrir également : Les secrets d'une gestion de projet performante : les clés de la réussite

Étant donné que les employeurs ont le devoir d’assurer la protection de leurs employés, ils doivent alors fournir les EPI nécessaires à l’exécution de leurs tâches. La maintenance, l’entretien et l’utilisation de ces équipements relèvent de la responsabilité de l’employeur.

Les employés, quant à eux, ont l’obligation de porter les EPI, dont les chaussures de sécurité, conformément aux instructions émises par l’entreprise, tout en prenant soin d’eux.

Les chaussures de sécurité sont-elles obligatoires sur un chantier

Quels sont les avantages du port de chaussures de sécurité sur un chantier

Même si le port de chaussures de sécurité n’est en aucun cas obligatoire par écrit, les accidents professionnels comprennent également des accidents aux pieds. Les chaussures de sécurité permettent donc de protéger les pieds contre les entorses, les fractures, foulures et A blessures aux pieds causées par une glissade. Ces types de chaussures sont également indispensables contre les risques mécaniques, chimiques, électriques, biologiques et thermiques.

Par ailleurs, en dehors de son rôle de bouclier anti-chocs, les chaussures de sécurité procurent également du confort et du soutien pour les travaux à postures complexes. Ces types de chaussures favorisent aussi l’aération des pieds et inhibent ainsi, la prolifération des microbes et le développement des infections.

Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Toutes les chaussures de sécurité ne se valent pas, car les risques liés à l’activité exercée ne sont pas toutes les mêmes. Il est donc important de trouver les bonnes chaussures de sécurité. Celles-ci permettent non seulement d’assurer la protection des pieds, mais aussi la sécurité sur le lieu de travail.

Pour choisir correctement une paire de chaussures de sécurité, que vous soyez employeur ou employé, il est donc nécessaire de prendre en considération certains critères importants. Prenez une paire qui est adaptée au terrain et offre une bonne adhérence pour éviter les glissades et les chutes.

Le type de surface sur lequel l’employé marchera sur le chantier doit être pris en compte. Il faut également tenir compte du niveau de protection proposée par les chaussures contre les objets pointus ou tranchants qui peuvent se trouver sur le chantier.

Les différentes normes de sécurité à respecter pour les chaussures de sécurité sur un chantier

En plus des critères mentionnés précédemment, les chaussures de sécurité doivent respecter différentes normes pour garantir leur niveau de protection. Il existe plusieurs normes qui encadrent la fabrication et l’utilisation des chaussures de sécurité.

La norme EN345, par exemple, est celle établie en Europe pour les chaussures de sécurité. Elle spécifie que celles-ci doivent être équipées d’un embout en acier ou composite pour protéger contre l’écrasement et résister à une pression de 200 joules.

Il y a aussi la norme ASTM F2413-11 aux États-Unis. Cette dernière exige un embout similaire ainsi qu’une semelle anti-perforation et une isolation électrique. La norme CSA Z195-09 au Canada, quant à elle, inclut aussi le même type d’embout tout en exigeant qu’un employé soit capable d’exercer une pression sur le devant sans plier ni comprimer sa pointure.

Pour être sûr que ses chaussures de sécurité satisfont bien à ces exigences réglementaires, il vaut mieux passer commande chez un fabricant reconnu dont les produits ont été certifiés par une autorité compétente dans ce domaine. Il ne faut pas prendre à la légère l’importance des bonnes chaussures sur site ; elles peuvent vous sauver la vie ou éviter toute blessure potentiellement dangereuse lorsqu’il s’agit du travail sur les chantiers.

Les risques encourus en cas de non-respect du port de chaussures de sécurité sur un chantier

Le port de chaussures de sécurité est essentiel sur les chantiers pour prévenir les accidents. Les travaux en hauteur, le maniement d’objets lourds, l’utilisation d’outils à main et même la marche dans des zones dangereuses peuvent tous causer des blessures si les travailleurs ne sont pas équipés de chaussures appropriées.

Malheureusement, il y a encore trop souvent des employeurs qui négligent cette règle élémentaire de sécurité au sein de leur entreprise. Ce faisant, ils mettent non seulement leurs propres employés en danger, mais aussi ceux qui se trouvent autour du site du chantier.

Les risques encourus par les travailleurs sans chaussures adéquates comprennent notamment :

  • Des chutes dues à une mauvaise adhérence ou à un manque d’équilibre.
  • Des blessures aux pieds comme des fractures ou des contusions causées par la chute d’un objet lourd sur le pied.
  • Coupure liée à un contact avec un objet tranchant (clous, verre brisé).

Au-delà des conséquences physiques évidentes que peut entraîner le non-port de chaussures adaptées sur un lieu de travail donné, il faut aussi prendre en compte les impacts financiers qu’une telle situation peut avoir pour toutes les parties concernées. Effectivement, au-delà du coût direct engendré par une hospitalisation potentielle et/ou une incapacité temporaire ou permanente pour certains salariés gravement touchés • ce qui représente déjà une charge considérable pour n’importe quelle entreprise • il ne faut pas oublier les coûts indirects tels que la perte de productivité, l’absentéisme et les perturbations dans le planning des travaux.

Il est donc crucial pour tous les employeurs d’exiger le port de chaussures de sécurité sur leurs chantiers. Cela permet non seulement aux travailleurs d’être en sécurité, mais aussi à l’entreprise elle-même d’éviter tout problème financier éventuel qui pourrait découler du non-respect des normes réglementaires en vigueur.