Conseils pour concevoir sa cuisine professionnelle

Conseils pour concevoir sa cuisine professionnelle

Se lancer dans la restauration est un projet important qui demande suffisamment de préparation. Cela passe bien évidemment par l’aménagement ou la conception de votre lieu de travail, une étape sérieuse, car cruciale pour la sécurité et l’hygiène de vos plats. Voici quelques conseils utiles pour concevoir votre cuisine pro.

Aménagement et équipement d’une cuisine professionnelle

Pour aménager un restaurant, il faut nécessairement prendre en compte le confort des clients, mais aussi le vôtre ou celui de vos chefs cuisiniers. Une surface raisonnable est de 1 à 1,5 m2 par place dans le restaurant. Par contre en cuisine, il faudra réserver 0,5 à 0,75 m2 par place. Pensez également à vous débarrasser de tout objet inutile qui encombre votre espace de travail.

A lire en complément : Comment augmenter les profits ?

Aussi, il importe d’organiser intelligemment votre cuisine pour gagner en productivité. Une cuisine bien rangée permet en effet de limiter les déplacements du personnel. Le piège à éviter c’est de compliquer la circulation par souci d’optimisation du rangement.

Après l’agencement de votre cuisine pro, il est temps de penser à son équipement. Avec les progrès technologiques, les prix des équipements chr pro ont grimpé. Pour ne pas tomber dans le suréquipement, prenez le temps de bien analyser vos besoins. Votre matériel de restauration est-il destiné à un usage intensif ou non ? Les réponses aux questions que vous allez vous poser sont essentielles pour trouver l’équipement idéal suivant votre budget. Doivent composer un poste de travail efficace : une plonge, un espace de cuisson, un espace de préparation, de maintien au chaud et maintien au froid.

A lire également : Comment créer un backlink ?

Les normes à respecter pour une cuisine professionnelle

La sécurité sanitaire des personnes qui consomment dans votre restaurant est primordiale. Pour cela, il y a certainement quelques règles à respecter lors de la conception d’une cuisine professionnelle. Effectivement, le respect des normes HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) est obligatoire pour garantir une hygiène irréprochable.

En matière de revêtements, les surfaces doivent être lisses et non poreuses afin de faciliter le nettoyage. Les murs doivent être recouverts d’un carrelage ou d’une résine époxydique sur au moins 2 mètres de hauteur et les sols doivent être imperméables.

Pour ce qui concerne l’installation électrique, elle doit se conformer à la norme NF C15-100 et être équipée d’interrupteurs différentiels adaptés aux risques liés à l’exposition aux liquides.

L’aération constitue aussi un élément important pour évacuer les odeurs et limiter la concentration en dioxyde de carbone dans votre cuisine. Vous devez installer des hottes pour capter les fumées ainsi qu’un système permettant l’extraction mécanique vers l’extérieur du local.

Il ne faut pas négliger non plus la température ambiante avec une exigence relative entre 18°C minimum pour les offices jusqu’à 22/23°C maximum pour leur salle attenante ouverte sur le public. Pensez aussi que chaque entreprise doit avoir son propre registre chronologique des opérations journalières relatives notamment au relevé quotidien des températures intérieures de conservation, des nettoyages et désinfections.

En respectant ces normes HACCP, vous protégez non seulement les consommateurs mais aussi votre personnel en offrant un environnement de travail sain. Cela peut être l’élément déterminant dans le succès de votre entreprise et la fidélisation des clients.

Comment optimiser l’ergonomie de sa cuisine professionnelle

L’ergonomie est un autre facteur clé dans la conception d’une cuisine professionnelle. Effectivement, une bonne ergonomie peut améliorer considérablement l’efficacité et la productivité du personnel de cuisine.

Il faut réfléchir à la disposition des différents éléments de votre cuisine afin d’améliorer le flux de travail. Par exemple, les zones « chaudes » et « froides » doivent être séparées pour éviter que les aliments ne se contaminent. Les appareils électroménagers tels que les fours, plaques chauffantes ou encore friteuses doivent être placés près des plans de travail où seront préparés les aliments.

Le choix du mobilier doit aussi prendre en compte l’ergonomie. Il est recommandé d’opter pour des tables ajustables en hauteur afin que chacun puisse travailler dans une position confortable qui limite la fatigue musculaire et favorise le bien-être au travail.

La circulation dans votre cuisine doit aussi être pensée avec soin : il faut déterminer l’emplacement optimal du matériel pour permettre aux employés de circuler facilement tout en se croisant sans difficulté ni gêne.

N’oubliez pas qu’il y a plusieurs manières d’éclairer sa cuisine selon ses besoins spécifiques : éclairage général diffus présent sur toute la surface à éclairer, mais aussi éclairages localisés sur certains postes. Vous pouvez aussi ajouter des couleurs vives qui augmentent le moral et stimulent ainsi les employés.

En adoptant un environnement ergonomique adéquat, vous offrez non seulement un espace de travail propre et sûr, mais vous améliorez aussi la productivité et réduisez les risques de maladies professionnelles telles que les troubles musculo-squelettiques.

Une cuisine professionnelle optimisée en termes d’ergonomie permet d’augmenter l’efficacité de votre entreprise ainsi que la satisfaction des employés qui y travaillent.