Implants dentaires : fonctionnement, avantages et prix

L’implant dentaire tient lieu de racine artificielle servant à se substituer entièrement à une dent arrachée ou perdue. C’est une option aux bridges et prothèses dentaires. Alors quels sont les avantages des implants dentaires ? Comment ils fonctionnent ?

L’implant dentaire : qu’est-ce que c’est ?

Dispositif médical, l’implant dentaire apparaît sous la forme d’une pièce en titane ou en zircone et tient lieu de racine artificielle. Quand une personne perd une dent et que la racine n’est pas rattrapable, elle est remplacée par une cheville vissée dans l’os alvéolaire au raz de sa mâchoire. La couronne, une dent en céramique, est attachée à la cheville.

A découvrir également : Astuces efficaces pour réconforter à distance : soutien et conseils

Au cas où il vous manque plusieurs dents, la pose d’un implant sur chaque dent n’est pas nécessaire. En effet, seuls deux implants peuvent fixer un appareil amovible complet qui tend à se remuer. Six implants dispersés le long d’une arcade dentaire entièrement dépourvue de dent peuvent être suffisants pour faire office de bridge complet qui offre la sensation de disposer de vos vraies dents.

Implant dentaire : qui est concerné ?

Les personnes ayant perdu une dent ou qui sont sur le point de perdre une ou plusieurs dents sont intéressées par la mise en place de l’implant dentaire. Les personnes qui souffrent de maladies parodontales, autrement dit les maladies touchant la gencive et l’os sont également concernées par la pose de l’implant dentaire. Par ailleurs, les personnes ayant subit des fractures de dents à la suite des traumatismes, les victimes des gros kystes dentaires altérant la racine des dents, ou encore les personnes âgées portant un dentier et qui ne le supportent pas peuvent également requérir à la pose de l’implant dentaire.

A lire aussi : Comment soigner l’eczéma naturellement ?

Comment se déroule la mise en place d’un implant dentaire ?

Selon les experts de Dentakay, avant de procéder à la pose d’un implant dentaire, il faut au moins deux rendez-vous en amont. Le premier rendez-vous permet au dentiste de procéder au bilan dentaire. Durant la consultation, le dentiste vous pose des questions d’ordre médical pour déceler les hypothétiques risques ou contre-indications pour la mise en place des implants dentaires.

Par la suite, le médecin procède à un examen radiologique complet pour voir en 3D la dentition et l’os des zones où l’implant sera posé. Pendant cette première consultation, le chirurgien expose au patient le déroulement de l’intervention.

En ce qui concerne le deuxième rendez-vous, le dentiste fait signer le devis au patient en même temps qu’un consentement. Par ailleurs, c’est lors de ce rendez-vous que le chirurgien donne au patient l’ordonnance préopératoire composé principalement d’anti-inflammatoires, d’antibiotiques, de bain de bouche, d’antidouleurs et des conseils.

La pose de l’implant dentaire doit être réalisée dans une salle aseptisée consacrée à cet effet. Le patient est placé sous anesthésie locale pour que le dentiste puisse réaliser une incision de la gencive afin d’accéder à l’os. Le dentiste réalise ensuite un trou de la taille de l’implant dans l’os et visse ensuite l’implant. Par la suite, le dentiste referme la gencive. Vient ensuite la période nommée ostéointégration durant laquelle l’implant et l’os adhèrent ensemble.

Une fois la période de l’ostéointégration passée, le patient revient pour la mise en place de la vis de cicatrisation. Une fois que la gencive cicatrise, le dentiste enlève la vis de cicatrisation. Par la suite, l’implant reçoit son pilier et sa couronne.

Les avantages de l’implant dentaire

La pose de l’implant dentaire présente plusieurs avantages, notamment la restitution de la fonction et de l’esthétique. En effet, en remplaçant les dents qui manquent, les implants dentaires permettent de retrouver un joli sourire, mais pas seulement. Grâce à l’implant dentaire, une personne retrouve la recouvre la mastication adéquate et par conséquent, une bonne nutrition.

En outre, l’implant dentaire permet de préserver l’intégrité de la mâchoire. De la même manière que le manque d’exercice physique affaiblit les muscles du corps, le manque de dents affaiblit de manière progressive les os de la mâchoire. La pose de l’implant dentaire permet de stimuler à nouveau l’os de la mâchoire ce qui permet de préserver l’intégrité de cette dernière.

Par ailleurs, l’implant dentaire permet de préserver les dents attenantes et maintenir l’équilibre des mâchoires.

Implants dentaires : prix et remboursement

La pose d’implant dentaire présente un coût qui se situe entre 800 et 1200 euros. Il y a également le coût de la couronne qui vient compléter ce prix. La couronne présente un coût entre 900 à 1200 euros. Évidemment, les coûts diffèrent suivant le dentiste, la complexité du cas ou encore le type d’implant ou de prothèse sélectionné ainsi que des charges inhérentes au cabinet.

Il est nécessaire de noter que la pose de l’implant ne fait pas partie des actes médicaux couverts par la sécurité sociale. Néanmoins, le coût de la couronne peut être remboursée partiellement. En revanche, certaines mutuelles peuvent vous proposer le remboursement d’une part du traitement.

Les risques et complications possibles liés à la pose d’implants dentaires

Bien que la pose d’implants dentaires soit une procédure courante et sûre, elle n’est pas exempte de risques et de complications. Les risques les plus fréquents sont liés aux infections. Le patient doit donc prendre soin de son implant en effectuant un brossage régulier des dents et en utilisant du fil dentaire afin de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire. Il faut consulter un dentiste avant tout traitement impliquant la pose d’un implant dentaire afin qu’il soit informé sur les éventuels problèmes qui peuvent survenir pendant et après le traitement, ainsi que sur les mesures à prendre pour y remédier efficacement.

Les dernières innovations en matière d’implants dentaires : quelles nouveautés pour les patients ?

L’implantologie dentaire est en constante évolution, et de nouvelles innovations voient régulièrement le jour pour améliorer l’efficacité des implants dentaires ainsi que la sécurité du traitement. Parmi les dernières découvertes dans le domaine, on peut citer :

Les implants zircone : Il s’agit d’une alternative aux implants en titane qui offrent une meilleure intégration et une réduction significative du risque d’allergie par rapport aux matériaux traditionnels.

L’impression 3D : Les prothèses imprimées en 3D permettent une personnalisation plus précise des implants pour chaque patient afin d’améliorer leur adhérence et leur confort. Cette technologie a aussi permis de fabriquer des guides chirurgicaux sur mesure pour faciliter la pose des implants lors de l’intervention.

La réalité augmentée : L’utilisation de la réalité augmentée permet aux dentistes de visualiser en temps réel les images tridimensionnelles (3D) du volume osseux afin d’évaluer avec précision son état avant toute intervention chirurgicale. Cette nouvelle technique offre donc un niveau supplémentaire élevé de sécurité durant l’intervention.

Ces technologies innovantes entraînent souvent un coût plus élevé qu’un implant traditionnel. Les patients doivent être conscients que ces options ne sont pas toujours couvertes par leurs assurances santé ou mutuelles, ce qui peut impacter considérablement le prix final à payer out-of-pocket. Avant toute décision concernant la pose d’un implant dentaire, il est recommandé au patient de discuter avec son praticien afin d’examiner toutes les options disponibles et de prendre une décision éclairée en fonction de sa situation financière et médicale.