Comment faire entrer un bien immobilier dans une SCI ?

12

Dans le cadre de la création d’une société civile immobilière (SCI), une contribution au capital est nécessaire. Cela peut également se produire lors d’une augmentation de capital. Les partenaires ICS ont deux options dans tous les cas. Ils apportent soit une contribution en espèces (somme d’argent), soit ils contribuent en nature (bâtiment, équipement…). Par conséquent, si la première option est une procédure simple à réaliser, ce n’est pas le cas pour la deuxième option, surtout lorsqu’il s’agit d’apporter des biens immobiliers. Cet article met également en lumière ce type de contribution à ICS.

Créer un SCI en ligne

A voir aussi : Quel est le tarif horaire d'un électricien ?

Contribution immobilière à un IBS : le principe

Qu’il s’agisse d’une création d’entreprise ou d’une augmentation de capital, la contribution de l’immobilier est tout à fait possible dans la SCI. L’objectif principal de cette législation est de gérer et de développer un patrimoine immobilier. Ainsi, le partenaire peut avoir n’importe quel type de biens immobiliers apportent bien au capital de l’entreprise : immeuble, terrain, maison ou appartement. Ce transfert peut prendre différentes formes.

Contribution à la pleine propriété d’un bien immobilier à un SCI

En général, la contribution de l’immobilier est entièrement détenue en faveur de la structure. En d’autres termes, la SCI acquiert la propriété légale du bien immobilier et peut le retirer à sa seule discrétion. Dans ce cas, rien ne l’empêche de le louer en vertu d’un contrat de location :

A lire aussi : Pourquoi signer l'acte de notoriété ?

  • Bail commercial
  • Contrat de location saisonnier Contrat
  • de location
  • pour

Néanmoins, étant donné que le droit de propriété est transféré à la société qui devient la pleine propriété du bien, tous les risques inhérents à la préservation du bien ont également été diffusés. Par conséquent, si le crédit immobilier utilisé par exemple pour l’acquisition de la propriété, toujours en cours de remboursement, ce prêt est transféré à la SCI. En effet, la contribution d’un bien immobilier peut être apportée si :

  • Pure et simple, c’est-à-dire après déduction de toute obligation onéreuse
  • , c’est-à-dire avec des obligations

Dans tous les cas, le partenaire en nature doit fournir à l’entreprise les garanties nécessaires concernant l’état du bien. Dans cette optique, il est obligatoire de s’assurer des défauts cachés qui l’accompagnent. En outre, il devrait veiller à ce que le SCI prenne possession du bien qui a été inséré efficacement et légalement.

Contribution des droits déchirés d’un bien immobilier dans SCI

En plus de la contribution à la propriété intégrale, les partenaires d’un IBS ont également la possibilité de verser une contribution en douane rompue. Ainsi, dans le contexte d’une division, seules les caractéristiques de transfert de propriété. À savoir l’usufruit et la propriété nue.

Ainsi, dans le cas d’une contribution fruitière, l’entreprise a le droit d’utiliser les biens immobiliers. De même, il considère les bénéfices qu’il génère comme des loyers. Cependant, dans le cas d’une prise de nu, le partenaire conserve l’usus et le fructus par rapport à son apport. Par conséquent, l’entreprise n’a pas le droit d’utiliser la propriété insérée de quelque manière que ce soit. Il peut encore moins réclamer les revenus de ces derniers.

Quelle est la procédure à suivre pour apporter des biens immobiliers à un IBS ?

L’introduction de biens immobiliers à un IBS implique le respect d’un certain formalisme. Par conséquent, pour garantir la validité de cette transaction, il ne faut pas négliger les formalités suivantes.

Évaluez la maison apportée

Comme dans toute société, lorsque la contribution au capital est de l’immobilier, c’est le vaut la peine d’estimer sa valeur. Par conséquent, le partenaire qui fournit en nature peut effectuer cette évaluation parfaitement par lui-même. Pour ce faire, il doit consulter les autres partenaires de l’entreprise. Néanmoins, il est fortement recommandé de rechercher les services d’un commissaire aux intrants pour cette estimation. En effet, en cas de surestimation de la valeur de la contribution, la responsabilité du gestionnaire est impliquée. L’ajustement des actions peut également être essentiel. Afin d’éviter ces situations et tout litige ultérieur entre partenaires, l’appel à ce professionnel est également strict. C’est même si l’intervention est facultative pour IBS.

Attention ! Si la contribution d’un bien immobilier est faite au moment de la création de la SCI, elle doit faire l’objet d’une déclaration d’acte authentique devant un notaire.

Continuer à nettoyer le droit aux privilèges

Before You Immobilier pour un IBS, il est important de vérifier qu’aucun privilège ne s’applique. Il s’agit d’un droit qui permet à une communauté (municipalité, département…) d’acquérir en priorité un terrain immobilier… vendu sur son territoire. Si ce droit de priorité est appliqué dans la zone géographique où se trouve l’actif à transférer, une suspension est requise. Pour ce faire, il faut envoyer une déclaration d’intention de suppression (DIA) à l’autorité compétente. Ce dernier dispose alors de deux mois, à compter de la réception de la déclaration, le temps de dévoiler ses intentions. Si aucune réponse n’a été reçue durant cette période, la communauté est réputée avoir renoncé à son droit à la priorité.

Atteindre la formalité de la publicité

Ces contributions en nature devraient également être publiées auprès du service de publicité foncière concerné. Cette formalité publicitaire garantit la validité de cette contribution et du son efficacité vis-à-vis des tiers. Le non-respect de cette approche peut également affecter la responsabilité du responsable de la SCI.

Notez que si la contribution fait partie d’une création d’entreprise, cette formalité publicitaire doit avoir lieu avant l’enregistrement de la SCI, mais après la signature des articles finaux par les partenaires.

Définir les bénéfices immobiliers et les frais d’inscription

La contribution d’un bien immobilier à un IBS est considérée comme un transfert immobilier et entraîne le paiement de gains en capital. Mais seulement s’il existe une différence entre le prix d’achat des marchandises livrées et la valeur des actions allouées. Si un bénéfice immobilier est comptabilisé, le régime d’impôt sur les gains en capital individuel s’applique. Le partenaire est imposé à un taux forfaitaire de 19 %. Dans tous les cas, il s’agit de confier le calcul du montant des gains en capital et de l’impôt à un notaire.

Des frais d’inscription de 5 % sont également exigibles si :

  • Dans un IBS soumis à l’impôt sur le revenu (transparence fiscale), le partenaire verse une contribution pour remboursement
  • .

  • L’IBS est soumis à l’impôt sur
  • les sociétés

Bon à savoir

En ce qui concerne le règlement des gains immobiliers, le partenaire fourni en nature peut bénéficier d’une exemption s’il remplit les conditions d’éligibilité.