Comment choisir son triac ?

Le choix d’un triac comme interrupteur commandé est judicieux mais encore faut-il savoir comment il fonctionne et quels sont les usages possibles. Pour les novices donc, voici un mini guide qui va zoomer sur les détails techniques et la composition du triac avant de terminer avec ses champs d’application.

Mode de fonctionnement du triac.

Créé en 1964, le Triac ou « Triode for alternating current » est un composant électronique qui se comporte comme un interrupteur commandé. Une fois installé, le triac peut laisser passer le courant dès que l’on appuie sur la gâchette. Le courant continue de passer jusqu’à ce que le seuil critique soit atteint (le courant de maintien). La grande différence par rapport à transistor, c’est que le triac peut conduire du courant dans les deux sens grâce à son montage en tête-bêche. Il est donc bidirectionnel.

A lire également : Tout savoir sur le choix de vos portes d’entrée

Les utilités du triac.

En pratique, le triac sert à commuter les charges sur le secteur. Vous l’utilisez donc souvent comme relais statique, commande d’automatisme ou pour vos jeux de lumières. Il peut aussi servir de variateur (variateur de lumière, clignoteur, variateur de vitesse de moteur). Le triac est enfermé dans un boîtier étanche de type T0220 pour répondre aux normes et réglementations en vigueur. Il est compact et petit, facile à mettre en place. Lorsque le triac est sous tension, prenez garde à ne pas le toucher car il chauffe et c’est parfaitement normal. Cette précaution d’usage, vous permet d’éviter les brûlures.

Comment choisir le triac ?

Il existe plusieurs types de triac dans le commerce : BT 136 (4A 600V), BT 137 (8A 600V), BT 138 (12A 600V), BTA 16-600 (16A 600V), BTA 26-600 (26A 600V). Ce sont des modèles qui peuvent être utilisés sur secteur 230 V comme en France et facilement trouvables ici : https://www.tme.eu/fr/katalog/triacs_100125/

A voir aussi : Comment s'adapter aux vents bas ?

Pour être sûre de bien sélectionner le triac qu’il vous faut, il faut connaître le courant et la tension d’utilisation. Si vous souhaitez par exemple, l’installer sur une lampe d’éclairage de 220V/100W de puissance, le courant est de 100W/220V = 0.45A. Autant dire qu’il vous faut un triac BT136 avec 4A et 600V.

Enfin, choisissez de préférence un triac avec un boîtier en plastique. Si vous optez pour un boîtier en métal, il faudra obligatoirement le raccorder à la terre. Vous cherchez plus de composants électriques de haute qualité ? Visitez tme.eu où vous pouvez choisir parmi plus de 500 000 produits disponibles.