Quelle sera la voiture de l’année 2024 ?

BMW Series 5

Événement majeur depuis 60 ans dans le monde de l’automobile et même au-delà, le concours de la voiture de l’année cherche un successeur au Jeep Avenger, titré en 2023. Avec un duel franco-français et la présence historique d’un véhicule chinois pour la première fois dans l’histoire, le concours promet une fois de plus d’offrir son lot de réussite au modèle sélectionné par les journalistes et autres spécialistes membres du comité de The Car of the Year. Le suspense est à son comble avec, à n’en pas douter, une éventuelle préférence pour votre part parmi les sept finalistes déjà sélectionnés.

L’électrique présent en masse 

C’est une donnée presque obligatoire en 2024 alors que le monde de l’automobile continue, parfois malgré lui, sa grande mue. La majeure partie des sept véhicules présents sur la short-list des finalistes sont a minima équipés de moteurs électriques et de technologies hybrides.

A lire également : Quel est le maxiscooter le plus confortable ?

Cette évolution technique et technologique se fait aussi ressentir à bord avec les différentes fonctionnalités apportées au niveau du confort, du divertissement ou encore, de la sécurité avec des normes toujours aussi scrutées à ce sujet. À une époque où l’on cherche à acheter du shiba inu de manière fréquente chez les spécialistes du genre, les évolutions technologiques et digitales se doivent d’être embarquées à bord. Voici pourquoi certains constructeurs doivent aussi leurs places à ces performances pensées pour l’habitacle.

Une transition parfaite pour, sans plus attendre, découvrir la liste des sept finalistes.

Lire également : Support mobile pour moto : comment bien choisir ?

BMW Series 5 

La calandre moderne des BMW, un style agressif adoré ou détesté et des moteurs surpuissants : vous obtenez tout le cocktail d’une grande voiture du constructeur bavarois. Fidèle à certains de ses principes, BMW a tout de même effectué un virage à 90 degrés comme beaucoup de ses concurrents avec presque, une obligation de voguer vers l’électrique. La mythique Série 5 va donc accueillir pour la première fois une gamme électrique avec, dans sa version phare, un équivalent à 601 chevaux.

Monstre de puissance, la Series 5 se dérivera même sous une version “M” 100% électrique pour une grande première également chez le manufacturier de Munich. Une nouvelle ère qui démarre pour BMW et peut-être, de la plus belle des manières avec ce concours !

Kia EV9 

Décidément, l’aspect futuriste est solidement ancré chez les constructeurs asiatiques. Ici, le Sud-coréen Kia a pris un risque mais sa présence déjà validée en finale prouve que celui-ci était le bon. Avec sept places modulables et une autonomie sur le papier satisfaisante, l’EV9 pourrait bien changer les futurs voyages de nombreuses familles.

Son prix pourra néanmoins être un frein puisqu’à 73 000 euros en entrée de gamme, ce SUV d’un nouveau genre ne marque pas de grands points sur cet aspect.

Renault Scenic

Le Scenic E-Tech sera disponible à partir de 40 000 euros et ce, sans le bonus écologique en France. C’est bien entendu un grand point positif, là où certaines voitures électriques ont légitimement été ralliées pour des prix ahurissants ces dernières années.

Avec son monospace historique remis sous la forme d’un SUV moderne, Renault veut surfer sur le succès reconnu avec la Mégane E-Tech. La technologie sera la même et le Scenic promet de grandes choses, toujours sous les charmantes nouvelles lignes de la marque au losange.

Volvo EX30 

Fidèle à sa réputation bien scandinave, Volvo ne fait pas de bruit mais continue de répondre à certaines tendances avec brio. L’EX30 a tout pour plaire sur un segment où récemment, la Ford Puma a réussi à combler de nombreux propriétaires. Le petit SUV est tourné vers l’électrique et vers le côté sportif désormais compatible avec ce genre de moteurs. Vous l’aurez compris, l’EX30 a de nombreuses cartes à jouer pour le concours mais également, pour charmer le coeur de nombreux automobilistes.

BYD Seal 

Puisque Volvo est possédé par Geezy, on aurait presque pu jouer sur les mots et parler d’une voiture chinoise ! Néanmoins, la BYD Seal est la première de l’histoire de l’Empire du Milieu à figurer parmi les finalistes du concours. Fort de sa progression à l’échelle internationale, BYD a signé une berline électrique vraiment réussie à bien des égards. Rapide, élégante, accessible : elle coche toutes les cases pour être la grande surprise de l’année 2024 sur nos routes.

Peugeot 3008 / E-3008 

On ne présente plus la notoriété acquise par la marque au lion avec son SUV familial sur les routes françaises. Désormais dérivé en version électrique, le 3008 a un bel avenir devant lui et rêve légitimement d’un titre de voiture de l’année. Une habitude prise par Peugeot avec le titre européen ces dernières années !

Toyota C-HR

“L’audace n’est pas une option” si l’on s’en tient aux dires du constructeur japonais et c’est en soit, une grande surprise ! Toyota est un habitué de ces short lists et avec son nouveau véhicule phare en hybride, le constructeur nippon voudrait bien équiper les routes mondiales avec style mais surtout, un nouveau titre dans le prestigieux concours. Avec une version sport en transmission intégrale, Toyota retrouve aussi un passé excitant et c’est incontestablement un point à noter dans le cadre du concours.

Le résultat connu au salon de Genève

Les sept finalistes ont encore un très court laps de temps pour faire la différence, bien que l’essentiel ait été fait chez l’ensemble d’entre-eux. Le comité directeur est entré dans la dernière ligne droite et au final, les 59 membres du jury, eux-mêmes issus de 22 pays différents, n’ont plus beaucoup de temps pour faire leur choix. Le modèle désigné vainqueur et auréolé du prestigieux titre connu par d’autres modèles depuis plusieurs décennies, connaîtra son nom le 26 février 2024. Cette date n’est pas anodine puisqu’elle coïncide avec l’ouverture du salon de Genève, prestigieux salon automobile international qui sera une scène parfaite pour les 60 ans du concours. En France et comme toujours, l’Automobile Magazine aura une voix importante dans ce futur choix avec, peut-être comme la 208, le 3008 ou la Clio auparavant, un véhicule français pour la palme du meilleur modèle continental érigé en 2024.