Comment fonctionne le marché de l’immobilier ?

11

Le Nord-Pas-de-Calais est l’une des régions les plus dynamiques de France. Il borde la côte d’opale et est riche en patrimoine historique. Soutenue par la dynamique de la ville de Lille, la région attire de nombreux acheteurs chaque année. Les villes du nord de la France sont très attrayantes. Mais qui sont exactement ces investisseurs et où décideront-ils de s’installer ? Enquête sur un marché immobilier prospère.

Acheter une propriété dans le nord, dominée par des maisons individuelles

Selon l’Observatoire Moral Immobilier, les maisons unifamiliales sont plus populaires auprès des habitants du Nord. En effet, lorsque les futurs propriétaires font confiance à leur projet immobilier, ils veulent acheter une maison à 45 % , contre 20 % un appartement.

A découvrir également : Quel est le secteur d'activité de l'immobilier ?

La crise sanitaire actuelle joue évidemment un rôle décisif sur la motivation des investisseurs. Le confinement a eu un impact significatif sur le marché immobilier. En effet, si les projets résidentiels dans le Nord étaient également partagés entre les maisons et les appartements, ce n’est plus le cas de nos jours.

Les deux tiers de la recherche française sur le logement concernent le logement. On ne comprend que l’attractivité des maisons unifamiliales dans un contexte aussi spécifique. Avoir de l’espace à la maison lorsque vous êtes limité, avoir une pièce supplémentaire que vous pouvez utiliser pour le télétravail ou pour profiter de votre jardin lorsque le temps arrive est inestimable.

A voir aussi : Quel âge pour entrer en Ehpad ?

Le Nord attire de jeunes investisseurs

Une autre caractéristique du marché immobilier dans le nord est qu’il attire des populations assez jeunes. Selon l’enquête de l’OMI Seloger, 43 % des investisseurs sont nés après 1985 .

Cela signifie qu’ils sont âgés de moins de 35 ans. ans. On peut donc suggérer que les achats immobiliers dans les villes du nord de la France concernent principalement les jeunes travailleurs ou les familles nouvellement formées. 37 à 49 ans représentent 37 % des futurs acheteurs et plus de 50 ne représentent que 21 % des investisseurs !

La moitié des futurs acheteurs sont des acheteurs pour la première fois. On peut donc conclure que le Nord est une région dynamique et attrayante et a beaucoup à offrir aux jeunes propriétaires. Sans profiter du soleil, les jeunes habitants du Nord peuvent profiter d’un endroit où il fait bon vivre.

Situé au carrefour de l’Europe, il offre l’avantage de pouvoir voyager facilement. Les jeunes habitants du Nord peuvent compter sur une vie étudiante animée et sur de bonnes opportunités d’emploi.

Les villes de taille moyenne retirent leur épingle du jeu.

Le La métropole de Lille attire une part importante des futurs acheteurs. Ils veulent s’y installer à 54 %. Il offre à ses habitants une vie culturelle très riche et très animée. Mais il est clair que les villes moyennes du nord de la France attirent de plus en plus d’investisseurs.

Encore une fois, la crise sanitaire n’est pas pour rien. La révolution du marché du travail et l’énorme avènement du télétravail consiste à redistribuer les cartes. Les villes de la banlieue de Lille attirent de plus en plus d’investisseurs. L’Observatory of Moral Real Estate Seloger révèle que 38 % des acheteurs ont élargi leur portée de recherche après la crise sanitaire.

Les prix attractifs de ces villes jouent également un rôle. À Lille, le prix au mètre carré est de 3,358€, il est de 3,242€ à Marcq-en-Baroeul, la ville moyenne la plus populaire pour les acheteurs du Nord. Autres les municipalités attirent des investisseurs : Villeneuve-d’Ascq, Capinghem, La Madeleine ou Croix. L’achat de biens immobiliers dans le nord a encore de bons jours à venir.